Stage Trail Haut Atlas du 3 au 10 juillet (épisode II)

Rundez-vous

Stage Trail Haut Atlas du 3 au 10 juillet (épisode II)

Le 5 juillet étape de Aremd à Tachdirt

On avait fait un petit jeu la veille de cette journée pour sortir de notre zone confort, Solenn est partie à jeun, Bernard a dû  se taire pendant 24h, moi pendant 2 h et Lhoucine pendant les pauses il y avait aussi d’autres challenges, ne pas se laver 24h, porter le sac de sa co équipière… on a bien rigolé . C’est une étape courte  de 15 km et 1000 m de D+, très sympa avec l’ascension du Tizi n’Tamatert au 6ième Km et une longue descente avec une succession de petites montées-descentes et la traversées de nombreux villages jusqu’à Tachddirt où se trouve notre gite. Pendant la traversée des villages, les enfants nous suivent en courant et en criant…Après le déjeuner et une petite sieste, on fait une bonne séance d’étirements et du  Running Yogis pour découvrir que le premier concept : la foulée part des épaules.

La soirée a été consacrée à discuter sur la préparation des objectifs de course tels que la préparation physique, mentale, la gestion du matériel en fonctions des projets de chacun. La météo est moyenne avec beaucoup d’orage. On espère que la nuit va balayer tout ça pour pouvoir faire notre grande étape demain.

Pour cette étape nous avons parcouru 30 km et 2000 m de D+ de Tachddirt  à Oussertek avec 2 passages à plus de 3000 m avec la montée du Tizi n’Tachddirt et du Tizi N’Ouattar. On part tôt le matin juste après le lever du soleil pour arriver au Gites de Gliz. Dans la descente  du premier col on a la chance de se faire offrir un thé dans un camping que le propriétaire n’a ouvert que pour nous. On découvre que les moissons se font encore à l’ancienne avec les chevaux. On repart pour le second col.  La météo est clémente. On passe par la fameuse station de sports d’hier Oukaïmeden pour finir au gite à quelques km de là. Mohamed, le cuisinier, nous a concocté un super goûter avec des beignets et du pain chaud. Un réconfort inattendu après cette longue étape. On termine la journée avec une séance de Running yogis tout d’abord avec des assouplissementsles pieds au mur puis un travail plus spécifique du bassin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *